Mon étoile

Mon étoile
Ophélie

mercredi 22 juin 2011

Le temps

Je voudrais figer le temps.  Je voudrais pouvoir réellement prendre le temps.  J'ai l'impression que même avec les plus nobles intentions, tout va trop vite :  rendez-vous, paperasse à remplir, téléphones, trucs à régler, quelque chose à acheter, faut faire à manger et laver nos planchers...il n'y a jamais de fin, ou est-ce qu'il y a une recette miracle que je n'ai pas encore trouvée?  J'ai parfois l'impression d'être une poule pas de tête (ce doit être une mère au foyer qui a inventée cette expression).  La journée se termine et j'ai l'impression que je ne l'ai pas encore commencée...et pourtant je n'ai pas arrêtée.  Accomplir son travail de mère au foyer ça consiste en quoi exactement ? Est-ce que la maison doit être parfaite dans tous les coins et recoins (oups)? Est-ce que les enfants doivent avoir fait dans leur journée au moins une activité par sphère de développement (oups)?  Est-ce que je suis supposé avoir eu le temps de me coiffer et d'avoir les jambes douces (re oups)? Comment elle faisait ma grand-mère...toute l'expérience et les diplômes ne me servent à rien...j'ai du manquer quelques notions de base !?

Est-ce que la notion du temps diffère selon les cultures, les gens, les générations ?  Est-ce que je suis condamnée à manquer de temps parce que j'ai la chance d'être née ici et d'avoir une "bonne" vie.  Il est vrai que si j'habitais une hutte le ménage serait plus rapide à faire et si nous ne mangions que du riz David n'aurait pas à travailler autant...je crois que tout est une question de perception et de choix.  Je crois qu'on a tous le choix de nos priorités dans la vie...le plus difficile est d'assumer les conséquences de ces choix.  Évidemment si nos choix et notre train de vie concordent avec la "norme" de la société c'est plus facile...mais aussitôt que l'on sort de la norme on se heurte à quelques résistances, on se heurte à des préjugés, on se heurte à des regards...mais surtout on se heurte à nous-même.  Je crois que nous sommes les principaux responsables de nos insatisfactions...alors, si je me comprend bien, il me suffit de reprendre le contrôle de mon temps et tout est réglé...pppfff facile...

Pour être honnête je déteste faire du ménage, j'ai toujours détesté et je déteste ça encore plus maintenant.  Pour être honnête je préfère passer du temps avec les gens que j'aime.  Je préfère regarder mon fils jouer.  Je préfère profiter de la vie de ma fille.  Je dois accepter, je suis ainsi.  Je suis peut-être une poule pas de tête, mais je suis une poule de luxe !  J'aime les bonnes choses de la vie, j'aime les bonnes bouffes et les bonnes bouteilles.  J'aime voyager (du moins en rêver pour le moment) et faire une tonne de projets.  Évidemment à un seul salaire on se serre la ceinture, alors on doit faire quelques concessions puisque notre choix c'est d'être avec Ophélie pour l'accompagner dans la vie.  Le temps que j'ai à la maison, c'est donc du temps que j'ai parce que nous avons fait ce choix...c'est donc du temps techniquement réservé à Ophélie et Jacob.  Puisque je suis tout de même une poule brillante et relativement équilibrée je sais bien qu'il faut faire un peu de ménage...et que toute cette paperasse, ces rendez-vous et autres trucs sont importants.  Je dois par contre cesser de penser à ce qui aurait du être fait, pour me réjouir de ce qui a été fait. 

Je suis contente de ma journée.  Merci à ma mère de m'avoir aidé (et gentillement forcée) à faire un peu de ménage (en fait elle en a fait beaucoup et moi je me suis chargée de la "petite" routine des enfants).  Par dessus tout merci maman d'avoir acceptée d'abandonner ton chiffon pour profiter du soleil.  Ce fut une merveilleuse randonnée au parc et un délicieux pique-nique.  C'est ça qui est important, c'est de ça que j'ai besoin : prendre le temps de vivre sans vouloir figer le temps...parce que ce sont ces parcelles de temps qui traversent le temps et se transforment en souvenirs !


3 commentaires:

  1. Bravo de faire des choix et surtout bravo de faire les bons choix. La priorité est tes amours. On s'en fou des planchers et il est important de ne pas se laisser envahir par la routine. Merci à toi pour la bonne idée qui m'a permis de joindre l'utile à l'agréable. Quels bons moments passés avec vous. En faisant une chose à la fois, on finit par réaliser qu'on a bien rempli sa journée: prendre le temps de vivre, prendre le temps d'aimer, prendre le temps de se réaliser, prendre le temps d'une brassée ou deux et prendre le temps de partager sa vie. Tout est une question d'équilibre.

    RépondreSupprimer
  2. C'est une question de priorités je pense. Je déteste aussi faire du ménage! Alors tu vois tu n'es pas totue seule comme poule pas de tête :) J'ai toujours trouvé que ça prenait tellement de temps pour des trucs insignifiants en bout de ligne, pcq sérieusement s'il y a des moutons de poussière sous mon divan.... qui le saura? Mais si je ne profite pas de mes enfants, je passe à côté du plus important. Profites bien de tes amours. Votre histoire me touche énormément et je trouve que vos enfants sont chanceux de vous avoir comme parents, ton conjoint et toi.

    RépondreSupprimer
  3. Tu me fais du bien mon amie, je te lis chaque fois... on se ressemble beaucoup, tu me ramènes à l'essentiel, c'est tellement important de profiter de nos enfants et des gens qu'on aime. Chercher le bonheur pour se rendre compte qu,il était si proche! Une autre poule de luxe qui te comprend tellement et qui malgré tout... envi tout ses beaux moments que tu as avec tes enfants! Lara xxx

    RépondreSupprimer