Mon étoile

Mon étoile
Ophélie

vendredi 4 novembre 2011

Le rhume de l'amour

Jeudi 3 novembre
La nuit dernière fut difficile...très difficile...David et moi avons tous les deux pensé que ça y était, qu'elle nous quittait.  Elle est encore avec nous aujourd'hui, pas au meilleur de sa forme...mais son petit cœur tient le coup en mettant le mien à l'épreuve.  Sommes-nous prêts ? non...et je crois que jamais nous le serons.  Nous avons hâte de passer à autre chose...c'est une situation lourde à porter...mais peu importe le moment, on sait que ce sera un choc énorme et une montagne immense à traverser.  Sa capacité respiratoire diminue...et une vilaine infection n'aide pas du tout les choses : respiration rapide et parfois ardue, fièvre intermittente grimpant à 40.1 ce matin, inconfort et douleur, agitation motrice et beaucoup de tension musculaire...on fait ce qu'on peut pour la soulager, mais la nuit dernière ni l'ativan, ni la morphine ne semblait l'aider...ou c'est nous qui trouvions le temps interminable en attendant que ça fasse effet .  Le temps passe si lentement lorsque notre bébé n'est pas bien.  
Le temps (image internet, car mon cadran est beaucoup moins joli en photo)
 Aujourd'hui elle a dormi toute la journée...ne se réveillant pour boire qu'à 16hr pour la première fois de la journée et c'est avec insistance de ma part qu'elle n'a bu que 5 oz.  Ce soir elle est un peu agitée...la respiration s’accélère en même temps que la noirceur s'accentue à l'extérieur...je redoute la nuit qui vient.  Elle a commencé a tousser, ou s'étouffer, et elle a de plus en plus de sécrétions...un simple rhume a des effets tellement grands sur notre cocotte...un petit virus probablement transmis dans un baiser...un rhume de l'amour comme dirait cette chère mamie.
Qu'il est doux de t'embrasser ma cocotte !!
Vendredi 4 novembre
La nuit dernière fut meilleure que la précédente...en fait elle fut différente .  Ophélie a beaucoup de sécrétion et des pics de fièvre à 40 surgissent de temps à autre.  Elle tousse, se racle la gorge pour tenter de se dégager de ces encombrantes sécrétions...on croirait entendre une personne âgée, les bronches abimées, qui tousse un mouchoir à la main...sauf que c'est de mon bébé que vient ce son et ce sont mes mains qui essuie sa petite bouche en cœur.  On a débuté des antibiotiques ce matin...c'est le moment, tout le monde, de se croiser les doigts et les orteils...on souhaite que...on souhaite quoi ?...on souhaite que peu importe ce qui arrivera Ophélie sera le plus confortable possible...je crois que c'est le bon souhait à faire.  Allez ! vous attendez quoi pour vous croisez les orteils ?

Ophélie peut demeurer avec nous encore longtemps, mais elle peut aussi partir à tout instant...je peux l'accompagner encore longtemps, mais j'ignore comment j'arriverai à la laisser partir à cet instant.  On sait ce qui peut arriver...on sait quoi faire si ça arrive...mais tous les plans du monde ne peuvent enlever la douleur qui va nous envahir.  Notre cocotte a connue de meilleure journée...heureusement  !  Nous avons la chance de vivre de merveilleux moments avec elle, et encore aujourd'hui la tenir tout contre moi et sentir sa respiration est d'une valeur inestimable.  J'ignore de quoi sera fait demain, mais je sais qu'aujourd'hui j'ai envie d'une petite sieste collé-collé avec ma fille...et peut-être même d'une trempette dans le spa...ou simplement de la regarder dormir...aujourd'hui j'ai envie de vivre minute par minute avec ma belle Ophélie. 
Qu'il est agréable de te voir dormir ainsi...paisiblement...

5 commentaires:

  1. Je suis au travail et tu me mets tout à l'envers!
    Tout ce que je trouve a dire c'est que tes photos d'aujourd'hui sont très belles et qu'elles seront de merveilleux souvenirs! C'est une belle cocotte.
    Je te souhaite beaucoup de courage meme si cela ne peut changer grand chose.
    Bisous

    Amandine

    RépondreSupprimer
  2. Mes orteils sont croisées ma belle Ophélie...J'espère que la nuit prochaine sera douce pour toi et tes parents xxx

    Ysabel

    RépondreSupprimer
  3. Comme tout cela m'atriste. Comme nous voudrions pouvoir faire quelque chose pour vous... Vous êtes dans nos prières, dans nos pensées. À bientôt.xx Sara et Dan

    RépondreSupprimer
  4. J'ai envie de pleurer je ne peut imaginer la douleur de voir notre enfant si mal :( juste les fesses au vif de ma cocotte et sa laryngite me mettent tout à l'envers. Je te lis et je ne veux pas qu'elle vous quitte et en même temps vous savez que c'est la fatalité qui frappera un jour. :( je ne veux pas avoir à lire cette triste nouvelle un jour en venant lire ton blog. quelle épreuve injuste.

    RépondreSupprimer
  5. On pense à vous et espérons très forts que des jours meilleurs sont à venir... Vous nous savez pas loin si le besoin se fait sentir. Prenez soin de vous ! On vous aime !
    Kath & Pascal xx

    RépondreSupprimer