Mon étoile

Mon étoile
Ophélie

jeudi 24 janvier 2013

"Passionnante" routine et mot-phare

Durant plus d'un an et demie j'ai écris mon quotidien, j'ai partagé avec vous tous...amis et inconnus...mes réflexions, mes émotions et les images de ma vie.  Par mes mots j'ai contribué à laisser une trace de la vie de ma fille, et je l'espère, de marquer le cœur des gens qui ont eu la chance de la croiser virtuellement ou en chair et en os...surtout en chair !...Depuis plusieurs semaine je n'y arrive plus, malgré une pulsion qui me ramène constamment devant mon clavier...même phénomène pour ma caméra qui attend avec solitude le moment de capter l'instant présent.  Je me sens parfois décalée dans le temps...comme si j'étais une spectatrice plutôt qu'une actrice dans ma propre vie...les mots sont confus...les réflexions sont longues à venir et les distractions nombreuses... 
Mon téléphone, plus rapide et facile d'accès, compense parfois ce besoin de capter l'instant.  Mais la vie va tellement vite...comme Jacob...et je n'arrive pas toujours à être synchronisée.
Je suis donc de retour au travail à temps plein, et encore en constante dissonance entre ma vision de la vie et ce qu'elle semble m'imposer (à moi et le reste de la planète), en recherche de temps et d'énergie dans ces horaires insensés...je suis fatiguée et sensible...je suis en admiration devant ces parents qui y arrivent et en adoration devant ces familles monoparentales qui s'en sortent indemnes.  J'ai la chance d'avoir des collègues compréhensives (la majorité de femmes l'emporte) qui semblent parfois s'amuser de mes grandes théories sur la vie, tolérer mes petits emportements émotifs sur certaines situations qui me touche davantage et rire avec moi de mes petites lacunes cognitives (temporaires je l'espère).  À la maison, c'est la routine "habituelle" des parents qui travaillent...bref on court et on cherche du temps de qualité pour autre chose que le pratico-pratique du train-train quotidien: passionnant.  Heureusement que nous sommes deux...deux un peu affaiblis c'est tout de même mieux que seule avec ses angoisses...David a ses défis, j'ai les miens, Jacob ne donne pas sa place et Adam s'organise pour ne pas être oublié!
Commence à faire quelques pas, fait le poisson (ainsi que tout ce que Jacob peut lui montrer comme grimace) et dit "papa" au très grand bonheur de David.
Adorable et plein de surprises.  Sa nouvelle idée : il veut que papa mette une graine dans mon ventre qu'elle grandisse et se transforme pour avoir une autre petite sœur car la sienne est dans les étoiles alors il ne peut pas jouer avec elle...triste et mignon tout à la fois.
Et le couple dans tout ça...on tente de prendre le temps, on sait que s'aimer n'est pas nécessairement suffisant pour que le quotidien soit à la hauteur de notre attachement...mais je sais que ça ira. xxx
Je n'avais pas choisi de mot-phare pour guider mon année 2013...et comme mieux vaut tard que jamais, je crois que ÉQUILIBRE serait approprié.  Durant les dernières années j'ai eu beaucoup de prises de conscience (que vous avez peut-être lues au travers mes textes), j'ai investie tout ce que je pouvais et plus encore dans mon rôle de maman, négligeant les autres aspects de ma vie.  Je sais davantage ce que je veux, ce que je souhaite prioriser dans mon cœur et dans ma tête...mais je constate maintenant la difficulté d'actualiser le tout.  Je veux poser des actions concrètes qui vont dans le sens de mes croyances et valeurs de vie...et je suis face à une société qui n'est pas tout à fait bâtie comme telle...ou peut-être que mes choix doivent être requestionnés d'un autre angle.  Bref je cherche l'équilibre dans ma vie, l'équilibre entre mon cœur et ma tête, l'équilibre dans le quotidien, l'équilibre entre la vie professionnelle, personnelle et familiale, l'équilibre entre l'agenda et la spontanéité de vivre...l'équilibre dans mon corps...je veux arriver à méditer sur un fil de fer!  Première étape, pour le corps et l'esprit, le kundalini yoga et la course sont de retour dans ma vie et sont des éléments essentiels à mon équilibre...reprendre le contrôle de mon corps et de mon esprit, c'est un incontournable pour moi...
Petit aveu...un élément difficile dans le deuil de ma cocotte est de ne pas pouvoir avoir une photo de nous 5 dans le même cadre...parfois c'est comme si elle n'avait été qu'un rêve, un souffle chaud à peine perceptible mais qui te réchauffe le corps en entier...
Est-ce que je vais bien ? bof.  Est-ce que le quotidien est difficile...définitivement.  Est-ce que j'ai de beaux moments de bonheur...tout à fait et en voici quelques uns qu'il me fait plaisir de partager. 

Du bon temps avec de merveilleuses amies...qui m'ont apporté beaucoup plus qu'elles ne le pense durant ces 5 dernières années. 
Mon grand Jacob qui ne manque pas d'énergie sait nous surprendre par ses réflexions et ses mimiques...parfois anxieux, mais facilement rieur !
Un fou rire, un câlin...bébé bonheur porte bien son nom.
Un souper en famille avec chef à domicile...quelle belle expérience et quelle fabuleuse soirée !
Une visite toujours autant apprécié à "notre" musée du train, cette fois en compagnie de mes nièces adorée...tatie se gâte en petites filles...elles sont belles, coquines, curieuses et délicieusement coquettes et rebelles tout à la fois!

4 commentaires:

  1. Je suis tellement touchée par vos réflexions. Je suis votre blog depuis plus d'un an. Je suis maman de 2 enfants et suis atteinte d'un cancer. J'essaie de donner un sens à ce que je vis qui n'a pas de sens. Essayer de trouver un équilibre, ça fait longtemps que ça me trotte dans la tête. Quand j'ai gradué, je parlais avec des collègues et disait que je voulais des enfants et travailler à temps partiel. Les filles m'ont répondu..."comme ça, tu veux réussir ta vie à moitié... être une mère à moitié, un travail à moitié..." Aujourd'hui, 20 ans plus tard, je me suis usée dans un travail stressant, j'ai eu 2 beaux enfants disons très actifs...tous les 2 atteints du syndrome gilles de la tourette. À travers la maladie je me rends compte que ma théorie d'étudiante avait peut-être plus de sens que je ne le pensais. !!!

    Alors je suis en arrêt de travail et j'en profite pour me rebâtir entre 2 chirurgies. Je me suis mise à la méditation, la relaxation, à chercher ou sont mes passions dans ma vie, qu'est-ce qui m'anime, me redonne de l'énergie...moi aussi je cherche l'Équilibre et je souhaite de tout coeur que vous trouverez votre voie,que la vie vous soit douce

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est une belle démarche que vous avez entreprise. Je vous souhaite tellement d'y parvenir. Nos enfants sont si précieux et la vie beaucoup trop rapide...je cherche encore comment y arriver...et petit à petit je compte bien y arriver :)

      Supprimer
  2. Je suis tombée par hasard sur ton blog en cherchant une photo qui dirait: "tu veux jouer avec moi?"... j'ai trouvé la photo et ton blog... hasard, quand tu nous tiens...
    Jacob m'a accueillie avec son grand et magnifique sourire, sur une plage qui me rappelle étrangement la Dune du Sud, aux Iles de la Madeleine... petit coin de pays magique qui détiendra toujours une parcelle de mon âme...
    À 51 ans, je ne connaîtrai jamais la joie d'être mère... ni l'horrible douleur de perdre un enfant. Mon coeur a pleuré pour toi dès les premières lignes lues... pour ton mari, pour Jacob et pour ta petite puce...
    Je me bat depuis toujours, il me semble, contre la maladie mentale... ouff quels mots tabous... mots qui font peur, qu'on ne veut ni prononcer ni entendre de peur qu'elle nous saute dessus...
    Rien de bien vilain en fait... dans un gros 15 minutes avec un psychiatre (hahha... avec le recul je suis capable d'en rire) pas vraiment de diagnostic... je ne suis pas "assez" pas bien mais trop "pas bien" pour l'être... bien je veux dire...
    Ce vendredi, le 29, je pars pour un "séjour" d'un mois dans la région de Québec pour une (autre) tentative de cerner ce que ne va pas chez moi. Parfois j'aurais préféré avoir tous les os de mon corps cassés en petits morceaux qu'avoir à livrer un combat de tous les jours contre mon propre cerveau!
    Bref! Je t'envoie plein de pensées d'encouragement!! Une petite soeur pour Jacob ne te fera jamais oublier ta petite Ophélie. On ne peut remplacer un être humain par un autre. Mais peut-être qu'une petite Jade, une petite Cassandra ou une petite Gabrielle t'apporterait ce qui te manque le plus!
    L'émerveillement, un bonheur nouveau, une vie nouvelle avec des jeux, des sourires et de l'amour en quantité industrielle!
    Sans te connaître, d'un petit coin des Laurentides, je t'embrasse !
    Jo
    xoxo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jo pour votre message, il m'a fait bien plaisir. La photo de Jacob a en effet été prise aux iles de la madeleine, un coin de pays un peu magique.
      Jacob a le bonheur d'avoir un petit frère, Adam, âgé de 11 mois déjà. J'étais enceinte de 6 mois au décès d'Ophélie. Il émerveille notre petite famille, c'est un bébé-bonheur et Jacob l'aime énormément...la majorité du temps ;)

      Que le séjour à québec soit agréable, mais surtout aidant. Je ne peux que vous dire une chose, ce que Ophélie m'a si bien appris par son passage dans ma vie : il faut faire confiance en la vie et lui sourire à chaque instant car elle est bien précieuse, même si elle n'est pas tout à fait comme on l'avait prévu. La nature est remplie de variétés et de contradictions, et de choses que l'on ne comprend pas tout à fait...comme le cerveau, mais qui demeure fascinant. Bonne chance :)

      Stéphanie

      Supprimer