Mon étoile

Mon étoile
Ophélie

dimanche 1 juillet 2012

Une journée mère-fils...et fille

Belle journée ensoleillée en tête à tête avec mes fils...David passait la journée à aider une amie dans sa nouvelle maison alors j'ai pris mon courage d'une main et mon sourire de l'autre et hop on est allé à l'Exporail.  Jacob gambadant à mes côtés et Adam dormant dans le porte-bébé, j'ai vraiment passé une belle journée...évidemment un autre endroit plein de souvenirs, j'ai pensé à ma cocotte d'amour à quelques reprises, pour ne pas dire presque toute la journée...et c'était correct, j'arrivais à profiter du bonheur présent avec des souvenirs plein la tête et le cœur.  Certaines journées sont plus difficiles...mais c'est tellement plus agréable de parler des belles journées, des petits défis relevés avec succès, des nouveaux amis rencontrés dans un wagon, des sourires mutuels échangés dans un tramway, et de tous ces petits riens qui ont alimentés notre bonheur du jour.  On a même trouvé le moyen de travailler la prononciation des "rrrrrr" (garrrre, trrrrain à vapeurrrrrr, trrrrramway) et de reconnaitre les chiffres et les lettres sur les wagons...et c'était "vraiment cool" selon les dires de Jacob ! 
video
video
Sur la route de campagne qui me ramenait à la maison, mes deux cocos qui dormait à l'arrière au son de la musique classique (une valeur sure pour faire dormir Jacob en voiture, mais cette fois j'avais syntonisé un poste de radio que j'écoute rarement, car le poste classique habituel ne me plaisait pas vraiment avec ses airs d’opéra que je n'arrive pas à apprécier)...alors voila qu'il m'est arrivé une chose étrange...un moment de joie et de réconfort.  Je roulais paisiblement en regardant la beauté de la nature (et la route, ne t'en fais pas maman), les champs étaient éclairés d'une magnifique lumière qui perçait les nuages moelleux...un éclairage un peu irréel tout droit sorti d'une photographie que l'on croirait retouchée.  Je me suis alors sentie bien...et je me suis rendue compte que ce n'était pas de la musique classique qui jouait, mais une douce voix qui chantait...une toute petite voix qui parlait de souvenirs.  Une toute petite voix qui aurait pu être celle d'Ophélie me chuchotant à l'oreille les paroles de cette chanson...j'ai eu l'impression que le temps s'arrêtait...je me suis sentie bien...moment d'extase...
Je me suis arrêté un peu plus loin pour prendre une photo rapide...malheureusement je n'ai pas réussi à capter la beauté de la lumière présente...une prochaine fois.
Cette chanson était celle d'Ingrid St-Pierre...je ne connaissais pas...la première chose que j'ai fait en arrivant est évidement de faire une petite recherche sur internet.  Cette chanson douce s'adresse à sa grand-mère atteinte de la maladie d'Alzheimer...très touchant.  En lisant les paroles, j'ai été étonné de constater une curieuse déformation auditive...j'avais vraiment entendu à plus d'une reprise chanter "n'oublie pas maman" alors que les paroles exactes sont " n'oublie pas mon nom"...j'étais persuadé que cette chanson en était une écrite spécifiquement comme si un enfant décédé s'adressait à sa maman.  On entend ce qu'on a besoin d'entendre...au moment exact où on a besoin de l'entendre...et qu'on est prêt à l'écouter.
J'ignore si c'est l'âge qui déforme mon ouïe, si c'est Ophélie qui a filtré les sons ou si c'est mon subconscient qui a traité l'information selon ses propres besoins...mais ça a bien peu d'importance.  Ce qui est essentiel est ce sentiment intense de bien-être...comme si l'univers était un grand orchestre dont tous les instruments s'étaient accordés en même temps pour faire résonner la note parfaite l'espace d'un moment.  Un petit instant magique...une journée magnifique !

3 commentaires:

  1. L'essentiel est invisible pour les yeux.... on ne voit bien qu'avec le coeur. Ça me donne le goût de relire Le Petit Prince de St-Exupéry.
    Maman xxx

    RépondreSupprimer
  2. Elles sont vraiment jolies les paroles de cette chanson. :)
    xx Sara

    RépondreSupprimer
  3. Les chansons ont ce pouvoir parfois de mettre le doigts directement sur nos émotions...

    Ça fait tout drôle de vous voir bouger et parler, Jacob et toi!!!

    RépondreSupprimer